Connaissances avril 8, 2017

Manutention des granules de bois

La densité énergétique d’un carburant est une considération primordiale dans la réduction des coûts d’expédition. C’est pourquoi la majeure partie de la biomasse exportée du Canada vers l’Europe se présente sous forme de granules de bois densifiées.

Les granules de bois ont tendance à se briser à chaque fois qu’elles sont manipulées; elles se dégradent à chaque point de transfert et par frottement lors du transport. Lorsqu’elles se désagrègent, une poussière très fine de type talc est produite, difficile à contenir et présentant un risque important d’incendie et d’explosion. Donc, plus les granules sont manipulées, plus elle se dégradent et plus la perte de valeur marchande est importante.

Les pratiques actuelles font que les granules sont manipulés plusieurs fois entre l’usine de fabrication et le navire de transport. De plus, la plupart des granules de bois sont expédiées en vrac dans des navires de 30 à 40 000 tonnes. Afin d’éviter les frais de demurrage, ces navires doivent être chargés et déchargés le plus rapidement possible. Cela nécessite la construction d’installations de manutention de grande capacité aux ports de chargement et de déchargement. Des précautions doivent donc être prises dans la conception de ces systèmes pour minimiser la dégradation des granules.

Systèmes de convoyeur

Tous les systèmes de convoyeur qui impliquent les chocs et du frottement excessif, doivent être évités. Donc il est préférable d’éviter les convoyeurs à chaîne et les convoyeurs à vis. La méthode la moins dommageable pour manipuler les granules de bois est de les transporter sur des convoyeurs à courroie. Cependant, il faut prendre soin de bien concevoir les points de transfert afin de minimiser les impacts. De plus, il faut prendre soin de protéger les granules de bois des intempéries.
Les convoyeurs devraient être équipés de détecteurs de chaleur, de fumée et de flamme, d’extincteurs automatiques et d’équipements d’extinction d’incendie.

Entreposage et récupération

Les granules de bois doivent être entreposées à l’abri et gardées au sec pour minimiser la détérioration due aux intempéries. Leur bonne fluidité permet l’utilisation de silos de stockage, mais il faut être prudent dans la conception des systèmes de chargement et de déchargement du silo. Si les granules tombent d’une grande hauteur elles se briseront à l”impact. Par conséquent, les chutes de chargement en spirale ou en cascade sont recommandées.
L’action de déchargeurs mécaniques ou vibrants sous la charge d’un silo de forte hauteur peut causer des dommages importants aux granules. Il est donc préférable de concevoir des silos sans déchargeur mécanique en portant attention à la conception conique du fond du silo.
Un bon système de déchargement utilise un long convoyeur à courroie passant sous la ligne médiane des silos. Chaque silo a un fond incliné muni de plusieurs portes qui peuvent être ouvertes séquentiellement pour permettre aux granules de s’écouler sur le convoyeur.

Les silos et les trémies doivent être équipés de systèmes d’extinction par déluge et avoir des évents de rupture en cas d’explosion. Un système de suppression des poussières est aussi recommandé.

Transport terrestre

Pour les longues distances terrestres, le transport par train est généralement plus économique que celui par camion. Cependant, les wagons-gondoles standard qui nécessitent une vidange sur un tombereau basculant doivent être évités en raison des dommages causés aux granules lors du déchargement. Les wagons-gondoles à décharge par le bas sont préférables.

Tamisage et élimination des débris de métal

De nombreux importateurs insistent pour que le produit soit tamisé pour éliminer les poussières fines immédiatement avant le chargement du navire.

Les tamis qui exercent des actions vibratoires ou de broyage doivent être évités, car ils contribueront à la dégradation du produit. Les granules de bois sont mieux tamisées sur des tamis plats et giratoires.

Les aimants à tambour et les aimants autonettoyants à bande conviennent pour éliminer les débris de métaux ferreux. Le meilleur emplacement pour l’enlèvement de métal est au-dessus d’une poulie de tête du convoyeur.

Poussières et protection incendie

Lorsqu’elles sont manipulées, les granules produisent une poussière très fine. La poussière est hautement inflammable et explosive, donc toutes les enceintes doivent être bien ventilées et l’air de ventilation traité à travers un dépoussiéreur. Des systèmes de dépoussiérage bien conçus et entretenus utilisant des filtres à manches sont essentiels. Les cyclones à haut rendement ont des difficultés à séparer les fines particules de poussière du flux d’air et doivent être utilisés uniquement comme pré-séparateur, avant un filtre à manches. Les systèmes de collecte des poussières devraient être équipés de systèmes de détection d’étincelles, de systèmes déluge et de portes d’arrêt. Cependant, il est de loin préférable de concevoir les systèmes de manutention permettant de minimiser la quantité de poussière générée.

Déchargement des navires

Les déchargeurs pneumatiques de navire sont particulièrement durs pour les granules de bois et doivent être évités. Les déchargeurs de godets ou les déchargeurs à vis causent également des dommages au produit.
Les granules de bois coulent bien et sont mieux transportées dans des navires à déchargement automatique qui utilisent des cales spécialement conçues avec des belt-feeder intégrés qui se déchargent dans un élévateur à courroie double. Celui-ci qui transporte en sandwich entre les deux courroies les granules vers le haut et hors du navire.